La Blessure du lion

Ce conte (T 159 B) circule aujourd'hui ici ou là dans la bouche des conteurs comme emblème du pouvoir de la parole et ouvre le site, avec la voix de Nora Aceval. Ici le voici approché dans une variation qui est au cœur de la recherche de collectifconte. Quel dispositif filmique instruire pour recueillir des récits oraux selon une triple expérience éthique, scientifique, esthétique ? Comment suivre le chemin de ces récits nomades ? Comment approcher dans leur singularité et leur diversité ces laboratoires de la parole que mettent en œuvre aujourd'hui les conteurs, mais aussi d'autres artistes qui s'inspirent de leur art ? Comment s'invente et se transmet un répertoire vivant et mouvant, toujours inachevé, au temps du numérique ?

1/ La Version de Nora Aceval, conteuse entre deux rives

Nora Aceval tient ce conte de sa mère. Elle s'adresse à des étudiants (L3, UE "L'autre et la migration", Université Lyon 2), ISH Lyon, 7/05/2009 . Réalisation technique : Vidéo : C. Dury, Son : S. Salabaschew.

2/ La version de Mariette Vergne, La forêt des contes en Vocance

Mariette Vergne, dans sa maison de la Vocance, 4/09/ 2009, pour collectifconte. Elle tient ce conte de Jean Porcherot qui le tient lui-même d'un autre conteur, par le bouche à oreilles.  Réalisation technique : Vidéo : C. Dury, Son : J. Drouet.