Le Grain de maïs

Ce conte pourrait ressembler à un conte de randonnée. Des chercheurs (Claude Brémond, Denise Paulme, Léa Zame) en ont étudié la dimension mythique. Il se prête à des contages facétieux. L'écrivain et conteur franco-algérien Mohamed Belhalfaoui en avait fait un conte clé de son répertoire, il l'a même traduit de l'arabe en français, anglais et allemand. Lila Khaled le raconte en arabe et en français.

Nous lui gardons le titre de la version de Mariette Vergne, qui tient le conte de Jean Porcherot, mais il est plus connu au Maghreb sous l'élément titre : "Le chacal et l'épine". Une châtaigne rencontrée en Ardèche a beaucoup intrigué Michel Bert (linguiste spécialiste du franco-provençal, DDL CNRS-Univ. Lyon 2), tout comme le motif récurrent du cadavre de la vieille, parfois échangé par le héros contre une jeune mariée. Catalogué par Aarne et Thompson dans le groupe des contes facétieux Jokes and Anecdotes sous le type 1655 : The Profitable Exchange), il va faire ici l'objet d'investigations multiples : où les notions de conte et de motif montreront une fois de plus une porosité et une plasticité qui défient  l'analyse.

1/ Version de Mariette Vergne (La forêt des Contes en Vocances), en vidéo

Mariette, dans le jardin de sa maison de la Vocance, pour collectifconte, le 4/09/2009 (réalisation technique : C. Dury : Vidéo ; J. Drouet : son)

 

2/ Version de Lila Khaled (ISH Lyon), en vidéo

L'Yatim, l'orphelin, est ici le héros de la version racontée à des étudiants de l'Université Lumière Lyon 2  (L3, UE "Lautre et la migration"), 1/04/2010, ISH Lyon (Réalisation technique : C. Dury) -

 

3/ Version de Myriam Pellicane (ISH Lyon) en vidéo

Une version racontée à des étudiants de l'Université Lumière Lyon 2  (L3, UE "Lautre et la migration"), 3/03/2011, ISH Lyon, qui est inspirée d'un conte tunisien appartenant au cycle du Père Chkonker (voir Bochra Ben Hassen et Thierry Charnay, Contes merveilleux de Tunisie, Paris, Maisonneuve & Larose, 1997, p. 124-128 : "Bay Chkonker wel Hmisa. Le père Chkonker et le petit pois chiche".

(Réalisation technique : C. Dury)