Méthodologie

La littérature orale est au cœur de la recherche, comme matériau et comme domaine d’études au carrefour des disciplines (littératures française, francophone, étrangère, comparée, anthropologie, linguistique, histoire, arts du spectacle, etc.). Le conte, plus particulièrement, est envisagé comme objet-lien, dans le contexte du renouveau d’une oralité littéraire portée par des artistes eux-mêmes en recherche sur la spécificité de leurs pratiques. « Le » conte (Carruthers/Mac Cusker) est pris ici comme un analyseur et opérateur de circulation des paroles et des imaginaires par-delà les frontières de genres, de langues, de langages, de supports et canaux de communication.

Axes de travail

Trois points ou axes sont travaillés en relation :

  1. Comment opère la transmission quand change le contexte, quand change la performance, quand change la matière… (voir Lévi-Strauss, Calame-Griaule, Eco, Zumthor,…).
  2. Quels outils - investigation, analyse, valorisation- pour étudier l’oralité en textes, en images et en son, pour approcher/penser la variation au temps du numérique.
  3. Comment chercher à plusieurs ? Quels sont les processus et dynamiques d’une recherche multi-ancrée ?

Mots-clés : variation, circulation, transmutation, expérimentation…

La démarche, expérimentale, met en jeu une pluralité d’approches à partir :

  • d’une liste ouverte-aléatoire et raisonnée (aspects scientifiques, éthiques, technologiques) ;
  • de micro-éléments (personnages de fiction, fragments de parcours figuratifs, motifs narratifs, images…) invitant à « mettre en grappes » des contributions visant à éclairer les modes de transmission, de réception, de transformation engagés à travers ces formes-sujets (Meschonnic) ou entités fluctuantes, échappées de leurs partitions originales (Eco).

Ces éléments sont sélectionnés par les partenaires engagés dans le collectif (artistes, chercheurs, réalisateurs audio-visuels), en fonction des propositions de chacun et des points de rencontre mis en résonance.

Mises en œuvre

Trois modes/régimes de dialogue sont envisagés avec des ramifications à construire dans et à travers les différents espaces, à partir d’une sélection de textes et documents vidéo disponibles sur le site prototype :

  1. Paroles : un ensemble de corpus constitués à partir de motifs, contes, personnages (etc./autres), pris comme entités fluctuantes (Eco), agents catalyseurs de coopération (Pierre Lévy) transrégionale, internationale. Ex. : le motif du serpent dans le ventre (l’animal avalé vivant), autres motifs d’Ogresse, Tom Pouce, Jean de l’ours, Nasreddin Hodja, le Soukounian etc.
  2. Paroles de… : discours croisés (textes, images, sons) des divers partenaires détaillant leurs regards, leurs approches, à partir de leurs travaux, parcours, expériences.
  3. Paroles autour … : références bibliographiques comportant des élargissements, à compléter au fur et à mesure des avancées, selon les apports réguliers ou occasionnels des contributeurs cocipi (voir les modalités de contribution pour devenir membre cocipi).